Mes articles

Quand on suggère à une famille de laisser pleurer son bébé pour qu’il trouve seul le sommeil, c’est en général bien difficile à vivre pour la maman. Ce n’est pas pour rien ! Des mécanismes sont en place chez l’adulte pour faire en sorte qu’ils ne soient pas insensibles à ces appels. Et pour le bébé, pleurer ainsi, seul, est même négatif.

Les pleurs sont un signe de stress, un cri de détresse à la séparation [J. R. Alberts, Acta paediatr suppl (1994)]. Laisser pleurer un bébé pour s’endormir, encore plus s’il est seul, a diverses répercussions tant psychologiques que physiologiques, à court et à long terme [J. MacKenna, Les dossiers de l’allaitement (2005)]. Des altérations biochimiques dues au stress modifient la structure cérébrale avec des conséquences à long terme, par exemple une sensibilité au stress. Un bébé qui pleure dépense également beaucoup d’énergie qui aurait pu être utilisée pour se développer. Un enfant qui s’endort en pleurant fuit dans un sommeil de stress qui n’est alors pas apaisant. La mère, elle, devra juguler un puissant désir d’aller voir son petit, ce qui pourra la faire se sentir moins compétente. Le lien d’attachement risque de s’en trouver perturbé chez l’enfant comme chez la mère. On sait également depuis longtemps que si l’on répond rapidement à un bébé, il pleurera quotidiennement moins souvent et moins longtemps et il trouvera d’autres moyens pour s’exprimer [S.M. Bell, Child development (1972)]. Mais attention, ce n’est pas parce que les pleurs s’arrêtent, ou que l’enfant ne réclame plus les jours suivants, qu’il va bien. Le bébé adopte un comportement de repli, d’évitement et de résignation afin de faire face au stress de la séparation. Il risque d’avoir moins confiance en ses parents et autres adultes qui ne lui répondent pas. Ces réactions face au stress sont d’autant plus délétères que l’enfant a un cerveau immature lors de ses premières années de vie [Schore, Infant Mental Health Journal (2001)].

Cet article a été publié dans le dossier « Accompagner son enfant dans le sommeil »
du magazine Grandir Autrement n°5.

Martine Vergnol
Consultante en lactation IBCLC
www.allaiter-sereinement.fr

Martine Vergnol

Et vous, qu en pensez vous ?

© Copyright 2013 • Martine Vergnol - Consultante en lactation                                                                                  Plan du site          Mentions légales